Together
to success
from_1997_year
"INTECH_GmbH"
English(int.) Русский Deutsch English(USA) English Español Français Italiano Português 日本語 简体中文

Distributeur (représentant autorisé) d’installations et filtres pour épuration de l’huile usagée auprès des entreprises industrielles russes

auprès des entreprises industrielles russes

La société d'ingénierie russe OOO Intech GmbH (ООО «Интех ГмбХ») est depuis plus de 20 ans un des acteurs principaux sur le marché russe des entreprises industrielles. L’expérience considérable dans le domaine de l’ingénierie et le renom sur le marché ont permis à notre société d'accomplir plus de 100 projets de grande échelle pour des usines industrielles russes. Nous sommes toujours en quête de nouveaux partenaires qui considéreraient le marché russe comme un marché attirant des investissements, qui cherchent à augmenter leurs ventes dans la région, élargir leur activité et accéder au niveau international supérieur.

Nous sommes intéressés par la coopération avec les producteurs d’installations et filtres pour épuration de l’huile usagée qui chercheraient un distributeur officiel de bonne foi afin de livrer leur équipement aux usines industrielles russes.

La direction de notre société et les cadres responsables connaissent parfaitement le marché russe et sa mentalité, le cadre juridique russe, ainsi que les particularités de l’activité financière et économique des clients russes. Tous nos managers possèdent une clientèle importante, une grande expérience de ventes réussies et des contacts établis avec de potentiels acheteurs de vos  installations et filtres pour épuration de l’huile usagée, ce qui aide à déterminer dans un court délai les directions prometteuses de promotion et à garantir un accès rapide au marché russe en croissance. Notre personnel maîtrise l’anglais et l’allemand, nous sommes orientés sur le marché international vers les livraisons des équipements étrangers.

Nos équipes de spécialistes d’ingénierie expérimentés, capables de résoudre les problèmes techniques les plus difficiles, sont en contact permanent avec les clients russes, organisent des rencontres, des présentations de nouvelles réussites de nos partenaires fabricants, mettent en lumière les défis techniques, communiquent sans relâche avec tous les services des usines russes. C’est pourquoi nous connaissons parfaitement toutes les particularités du marché russe, l’équipement des entreprises industrielles et leurs besoins pertinents de modernisation.

Lorsque notre société devient le distributeur officiel de vos installations et filtres pour épuration de l’huile usagée en Russie, le département promotion effectue la prospection commerciale, l’analyse du marché d’installations et filtres pour épuration de l’huile usagée que vous proposez afin de révéler des besoins des entreprises russes, évalue le potentiel et la capacité d’absorption du marché en question des entreprises industrielles russes et notre département informatique commence le développement du site Internet en russe consacré à vos produits. Nos spécialistes effectuent l’analyse de correspondance de vos installations et filtres pour épuration de l’huile usagée aux exigences des clients. Nous analysons également la réaction générale du marché vis-à-vis de l’apparition d’un produit nouveau et nous étudions les catégories d'acheteurs potentiels, en déterminant les profils les plus intéressants.

En tant que votre représentant officiel en Russie, la société OOO Intech GmbH (ООО «Интех ГмбХ») procède en cas de nécessité à la certification des lots d’équipement du producteur, de différents types d’installations et filtres pour épuration de l’huile usagée en conformité avec les standards russes, organise une expertise pour obtenir les certificats ТР ТС 010 et ТР ТС 012 qui autorisent l’utilisation de votre équipement par toutes les entreprises industrielles des pays de l’Union douanière (Russie, Kazakhstan, Biélorussie, Arménie, Kirghizie), y compris dans le domaine  des productions à risque. Notre société russe est prête à aider à formaliser un passeport d’installation ou filtre pour épuration de l’huile usagée en conformité avec les standards russes et ceux des pays de l’Union douanière.

La société d’ingénierie OOO Intech GmbH (ООО «Интех ГмбХ») coopère avec plusieurs centres d’études et de réalisation industrielle russes dans différents domaines de l’industrie, ce qui nous permet d’accomplir la conception préalable et les études consécutives en conformité avec les normes en vigueur et les réglementations de construction de la Russie, ainsi que des pays de la CEI. De plus cela nous permet d'utiliser vos installations et filtres pour épuration de l’huile usagée dans les projets à venir.

La société possède son propre département logistique, qui effectuera le transport de vos produits, leur emballage, chargement et livraison selon les conditions de transport DAP ou DDP à l’entrepôt du client avec le strict respect de toutes normes et de toutes règles de droit, applicables à l’activité sur le marché russe.

Notre société possède également de nombreux spécialistes certifiés, qui effectueront la supervision du montage de votre équipement, les travaux de mise en marche, toute sorte de services après-vente des installations et filtres pour épuration de l’huile usagée, ainsi que la formation des personnels du client et les consultations nécessaires.

Généralités

Les premiers dispositifs mécaniques utilisés pour le transfert de forces par friction ou par engrènement ont été inventés dans l’Égypte ancienne. Les efforts transférés n’étaient trop importants, et la précision de fabrication de pièces et leur adaptation les unes avec les autres n’étaient pas suffisamment importantes pour réfléchir sérieusement sur la façon de les rendre durables et de réduire l’usure des mécanismes. Le matériau le plus commun pour la fabrication de transmissions mécaniques était le bois, et ce n’est que beaucoup de temps après que l’on a commencé à utiliser le métal. L'utilisation de transmissions mécaniques, fonctionnant principalement par la méthode d’engrènement, a ouvert de nouvelles possibilités, permettant de transférer beaucoup plus d'efforts tout en réduisant la taille de la transmission elle-même. Cependant, en même temps, une question urgente s’est posée concernant, notamment, la nécessité de lubrifier les pièces en contact entre elles, car le frottement mutuel conduisait à leur usure rapide, ce qui réduisait l'efficacité de la transmission et allait même jusqu’à provoquer sa défaillance complète. Des exigences similaires ont également été imposées aux supports des parties mobiles de mécanismes, car la précision de leur position dans l’espace est devenue une condition nécessaire au bon fonctionnement. En outre, la perte de la puissance transférée due à la friction réduisait considérablement le rendement global du mécanisme.

C’étaient les lubrifiants qui étaient appelés à résoudre l’ensemble de ces problèmes, notamment les huiles lubrifiantes, qui, aujourd’hui, se sont largement répandues  et sont utilisés pour la lubrification de presque toutes les machines et des mécanismes sauf les cas où la présence d'huile est indésirable ou inacceptable. Selon la source de production, les huiles lubrifiantes peuvent être divisées en :

  • huiles organiques (d’origine végétale et animale) ;
  • huiles minérales ;
  • huiles synthétiques.

Les huiles végétales et animales sont obtenues respectivement de graines de plantes et de graisses animales. C’est ainsi que l’huile de ricin, qui appartient au type végétal, est largement répandue et a même été utilisée pendant un certain temps comme huile moteur. Pris ensemble, ces deux types d’huiles forment un groupe d'huiles organiques servant comme lubrifiants et utilisés habituellement en mélange avec des huiles minérales. Cela est dû en grande partie à leur faible stabilité thermique, leurs qualités lubrifiantes étant plus élevées.

Les huiles minérales, également appelées huiles de pétrole, constituent la grande majorité des huiles utilisées. Comme leur nom l’indique, elles sont obtenues par raffinage du pétrole par différents procédés, et, en fonction de cela, les huiles minérales ainsi obtenues peuvent être les huiles distillées, compound, etc. Dans leur état initial, les huiles de pétrole sont généralement impropres à l’utilisation directe, et des additifs spéciaux leur sont ajoutés pour améliorer des qualités particulières de celles-ci.

Les huiles les plus modernes sont les huiles synthétiques obtenues par synthèse chimique à partir de différentes substances (hydrocarbures, silicones, etc.). La production de ces huiles est associée à des coûts et difficultés importants, ce qui explique leur prix élevé, mais le produit obtenu est de qualité appropriée et peut être utilisé dans des ensembles particulièrement importants. L'un des principaux avantages des huiles synthétiques est leur stabilité accrue, ce qui permet d'augmenter considérablement leur durée de vie. De plus, en mélangeant des huiles synthétiques et minérales, on peut obtenir des huiles dites semi-synthétiques, représentant un compromis entre le coût et la qualité.

Application

Le développement des technologies a conduit à l'émergence d'un grand nombre de machines et de mécanismes très différents nécessitant une approche individuelle pour leur lubrification. Parmis  es critères de choix de la marque d’huiles lubrifiantes, citons leurs propriétés anticorrosives et antioxydantes, le régime thermique admissible en utilisation, la viscosité, la résistance de l'émulsion formée avec de l'eau, la composition chimique et plus encore. Les huiles possédant un ensemble de propriétés convenant de manière optimale à un ensemble spécifique de machines, sont regroupées selon le domaine d’application:

  • industrie;
  • turbines;
  • aviation;
  • hydraulique;
  • technologies du vide;
  • transformateurs et d’autres.

Les huiles industrielles sont parmi les plus courantes et sont principalement utilisées pour la lubrification de divers mécanismes, tels que les machines-outils, les réducteurs et leurs composants. En raison du contact constant avec les pièces métalliques fortement chargées et soumises à des frictions, les huiles de ce groupe sont principalement contaminées par divers types d'impuretés mécaniques, telles que les particules métalliques et fragments de joints en caoutchouc ou en plastique. De plus, avec une utilisation prolongée, la proportion de produits d'oxydation augmente dans l'huile.

La spécificité d’utilisation des turbines nécessite que les huiles lubrifiantes (pour turbines) possèdent, principalement, une stabilité sur une longue période de fonctionnement. Le maintien de l'efficacité des huiles est l'un des facteurs importants de la durabilité de la turbine utilisée, car environ un quart de toutes les défaillances et incidents de fonctionnement sont causées par la détérioration des conditions de lubrification. Les huiles pour turbines doivent être difficilement oxydables et avoir un faible effet corrosif sur les pièces lubrifiées. De plus, elles ne doivent contenir aucune impureté mécanique ni aucune trace d’eau. Dans certains cas, la régénération continue de l'huile de turbine utilisée est possible, mais pour les grandes installations la régénération n'est possible qu'à condition de leur arrêt complet, il est donc essentiel de s'assurer que les propriétés de l’huile soient sauvegardées dans tout l'intervalle de travail entre les arrêts.

Comme leurs noms l'indiquent, les huiles d'aviation sont utilisées dans les moteurs, les réducteurs, les joints d'étanchéité et les paliers d’aéronefs. Les conditions de fonctionnement de ces huiles sont caractérisées par la présence d'une température élevée, ce qui entraîne une intensification des processus d'oxydation, provoquant la contamination de l'huile par des produits de réactions d'oxydation chimique telles que les asphaltènes, les carbènes et les carboïdes. L’oxydation touche en premier lieu les hydrocarbures les plus instables, qui font partie de l’huile. De cette façon, l'étape clé dans le processus de régénération de l’huile d’aviation est l'élimination des composés chimiques ci-dessus.

Contamination des huiles

Pendant l’utilisation, les huiles lubrifiantes perdent leurs propriétés de fonctionnement avec le temps à cause de leur contamination par des impuretés étrangères ou de la modification chimique de leurs composants. L'huile devenue impropre à l'utilisation doit être éliminée ou épurée. Les principaux polluants des huiles comprennent:

  • eau;
  • inclusions gazeuses;
  • impuretés mécaniques;
  • produits d’oxydation;
  • produits technologiques.

La présence d'eau a un fort impact sur la qualité de l'huile lubrifiante. Non seulement elle modifie les paramètres physiques, mais elle peut aussi entrer en une réaction chimique avec ses composants, en initiant des processus oxydatifs. De plus, l'huile saturée d’eau a un effet corrosif beaucoup plus important. En cas d’utilisation à basse température, les inclusions d'eau peuvent prendre la forme cristalline, produisant ainsi un effet abrasif sur les parties à lubrifier de machines et mécanismes. La présence d'eau peut provoquer le phénomène d'érosion électrique, un processus d'arrachement de particules métalliques de la surface de pièces lubrifiées suite à une impulsion de décharge électrique. Entre autres choses, les inclusions d’eau peuvent devenir un lieu de prolifération de micro-organismes, ce qui peut entraîner une dégradation de ces performances.

Les polluants gazeux sont habituellement représentés par l'air atmosphérique mais aussi par des gaz industriels, ainsi que des produits gazeux issus de réactions chimiques se produisant dans les huiles lubrifiantes. En fonction de la composition chimique du gaz, son impact négatif peut être différent quant à sa réaction chimique avec des composants d’huile jusqu’à l’apparition d’effet de cavitation qui agit d’une manière destructrice sur les parties lubrifiées de machines et mécanismes.

Des inclusions solides différentes sont l'un des types de polluants les plus communs et les plus dangereux. Les huiles lubrifiantes ont pour fonction principale de réduire l'usure des pièces due au frottement qui se produit entre elles pendant le fonctionnement, et les particules solides contenues dans l'huile, renforcent l'usure abrasive des surfaces en contact. Les sources de ces polluants peuvent être très différentes : des produits solides issus de réactions chimiques dans l'huile, la rouille et la calamine, des particules solides détachées pendant le fonctionnement à la fois des pièces lubrifiées et des pièces d'étanchéité.

Ce sont principalement les hautes températures qui conduisent à des réactions d'oxydation dans les huiles pendant le fonctionnement avec la participation des hydrocarbures les plus instables faisant partie de l’huile. À la suite de ces réactions, diverses substances étrangères se forment, telles que des acides, des résines, des asphaltènes, des carbènes, etc., qui entraînent une altération des propriétés physiques et chimiques des huiles, ce qui nuit à leurs performances. Il existe d'autres types de réactions qui ont un effet significatif sur la composition chimique globale de l'huile avec le temps. Ces changements chimiques provoquent principalement un phénomène tel que le "vieillissement" de l’huile.

De plus, les huiles peuvent être contaminées par le produit en cours de fabrication dans la machine si, au cours du processus, ils sont en contact entre eux ou, pour une raison quelconque, le produit pénètre dans la zone contenant de l'huile lubrifiante. Dans la plupart des cas, cela entraîne également la nécessité de les séparer afin de préserver les propriétés physico-chimiques des huiles.

Procédés d’épuration des huiles

La récupération des huiles usagées est associée à des dépenses financières, mais l’usage unique des huiles de lubrification dont le coût peut être très élevé en raison de la complexité de leur fabrication, est encore moins rentable. Il est plus rentable de procéder à la régénération de l'huile en vue de la débarrasser de contaminants accumulés de sorte qu’elle puisse être réutilisée et retournée au système de lubrification.

Le procédé d’épuration approprié est choisi en fonction de la nature de la contamination, de la composition générale de l'huile et du degré d’épuration requis. En cas de contamination complexe, plusieurs étapes d’épuration de l'huile peuvent être utilisées en appliquant différents procédés. Le principe général est que d'abord sont éliminés les contaminants les plus importants et les plus faciles à séparer, ensuite on passe à l’étape d’épuration finale. Si l'installation d’épuration est conçue pour traiter différentes variétés d'huiles contenant divers types de contaminants, elle peut être équipée de dispositifs à conceptions variées qui seront utilisés, au besoin, en fonction de chaque cas particulier.

Tous les procédés d’épuration des huiles sont divisés en trois principaux groupes:

  • physiques;
  • physico-chimiques;
  • chimiques.

Procédés physiques

Lors de l’épuration par des procédés physiques, l'huile ne subit aucune modification chimique, le processus étant effectué avec un certain impact physique. Un champ de forces gravitationnelles ou centrifuges, un champ électrique ou magnétique et d’autres peuvent être mis en œuvre. Divers procédés d'échange de chaleur, la filtration et l’effet vibratoire sont également utilisés. Les procédés de ce groupe agissent généralement comme une étape de purification préliminaire, au cours de laquelle les impuretés mécaniques, les contaminants liquides (y compris l'eau) et les inclusions de gaz sont éliminés. Les procédés d’épuration physique les plus courants comportent les éléments suivants :

  • décantation;
  • séparation;
  • filtration.

Décantation

Ce procédé est le plus simple à mettre en œuvre, mais il n’est pas trop performant en raison de la longueur du processus. Seules les inclusions mécaniques ou aqueuses relativement importantes se déposent au fond sous l'influence des forces de gravité. La décantation a lieu dans des dispositifs de conception simple, appelés décanteurs. Les caractéristiques de cette méthode la rendent préférable comme étape préliminaire de purification afin de réduire la charge sur les appareils d’épuration fine ultérieure.

Séparation

C’est un procédé de centrifugation d'huile qui est essentiellement similaire à la décantation, mais à la place d’un champ d'attraction relativement faible de la terre est utilisé un champ de forces centrifuges, ses valeurs pouvant être plus importantes de plusieurs ordres de grandeur, ce qui intensifie considérablement le processus de séparation. L’accélération du processus s’obtient au prix de l’utilisation d’équipements plus sophistiqués, des centrifugeuses, nécessitant une source d’énergie supplémentaire (généralement des moteurs électriques) pour les faire fonctionner.

Filtration

Elle consiste à faire passer l'huile contaminée à travers une couche de matériau filtrant, dont la structure poreuse ou réticulée lui permet de laisser passer des composants huileux et retenir des inclusions mécaniques et une partie d’inclusions liquides. Le degré d’épuration dépend à la fois de la taille des particules à séparer et des dimensions des pores ou des cellules du matériau réticulé. Le matériau filtrant peut être constitué par des grilles en métal ou en plastique, des céramiques, des tissus, du papier et des matériaux composites plus complexes. L'appareil pour effectuer la filtration est appelé filtre. Un bon choix de matériau filtrant permet d’adapter le filtre pour une épuration à la fois grossière et fine. Le principal inconvénient de ce processus est la nécessité de la régénération des cloisons filtrantes, sujets au colmatage, pendant l'application, ou leur recyclage dans le cas où il serait impossible de rétablir leur fonctionnalité.

Procédé physico-chimiques

Lors de l'utilisation des procédés de ce groupe, les composants de l'huile peuvent subir des modifications chimiques partielles pendant l’épuration. En règle générale, ils sont plus difficiles à mettre en œuvre et plus coûteux par rapport aux procédés physiques, mais ils permettent une épuration plus poussée et plus complète des huiles. Les procédés d’épuration physico-chimiques sont :

  • adsorption;
  • coagulation;
  • séchage sous vide thermique;
  • dissolution sélective.

Adsorption

L’épuration par adsorption de l'huile consiste à la faire passer à travers un lit d'adsorbant, une substance très poreuse dont la structure permet de retenir un certain nombre d'impuretés dissoutes. Ce matériau très poreux peut être constitué par des matériaux naturels tels que l'argile décolorante et bauxites ainsi que des matériaux spécialement sélectionnés tels que le gel de silice ou l’oxyde d’aluminium. L'efficacité de l’épuration par adsorption dépend fortement du rapport entre la taille des pores et les particules retenues. Un degré d’épuration élevé propre à ces procédés présente le côté revers, notamment, un coût de production élevé des matériaux adsorbants, qui, pendant le fonctionnement, nécessitent une régénération périodique et, dans le pire des cas, sont jetables. Les adsorbants naturels sont moins chers, mais leur efficacité est nettement inférieure à celle des produits synthétiques. Les appareils d’adsorption sont appelés adsorbeurs.

Coagulation

Le procédé vise plutôt à renforcer l'efficacité d'un certain nombre de procédés physiques, car il est basé sur le principe de coalescence et d’agrandissement (coagulation) de particules colloïdales de polluants d’huile inséparables ou difficilement séparables par sédimentation et filtration, qui, après l’agrandissement peut déjà être séparés par les procédés physiques mentionnée ci-dessus. Pour effectuer la coagulation sont utilisés un certain nombre d'effets physiques (courant électrique, agitation, chauffage ou refroidissement importants, etc.), ainsi que des coagulants spéciaux.

Séchage thermique sous vide

Ce procédé permet d'éliminer de l'huile la majeure partie de l'eau et des gaz dissous. Le procédé est basé sur la différence de température des points d'ébullition de l'eau et de l'huile, qui est renforcée davantage par l'application d'une faible pression à la chambre dans laquelle se produit l'évaporation de l'eau. L'huile est soumise à une dispersion supplémentaire pour augmenter considérablement la surface d'évaporation ce qui permet un déroulement plus rapide et complet du processus d’épuration de l’huile. Les appareils nécessaires pour le traitement ont un design relativement simple et leur utilisation est assez facile, cependant il convient de surveiller leur étanchéité et empêcher l'entrée de l'air atmosphérique.

Dissolution sélective

Le processus est basé sur l'utilisation de solvants sélectifs qui ne doivent pas être mélangés avec l’huile et doivent dissoudre beaucoup mieux les substances à éliminer de l'huile. Lors du mélange de l'huile et du solvant il est créé une surface de contact de phases développée, à travers laquelle se produit une transition intense du contaminant de l'huile dans le solvant. Ensuite, les phases se séparent, après quoi le solvant peut également être débarrassé de contaminant dissous et utilisé à nouveau pour l’épuration de l'huile. Le procédé a un rendement élevé, mais en présence d'additifs d'huile, ce qui arrive assez souvent, son utilisation est souvent inadmissible, puisque dans la plupart des cas les additifs passent dans les solvants sélectifs, ce qui conduit à la perte par l'huile de ses qualités de base.

Procédés chimiques

Les procédés de ce groupe utilisent différents réactifs qui réagissent chimiquement avec les composants polluants de l’huile. C'est-à-dire il existe obligatoirement des transformations chimiques dans l'huile. On distingue des traitements acides et alcalins.

Traitement à l’acide

Dans la plupart des cas, l'acide sulfurique est utilisé. Ce procédé est loin d’être nouveau, mais il a bien confirmé son efficacité. Il est utilisé pour éliminer des substances résineuses et asphaltées, des hydrocarbures insaturés et d'autres composés précipités par réaction avec l'acide sulfurique. Le dépôt, qui se sépare facilement de l'huile, est généralement appelé goudron acide. A l’étape finale on utilise un traitement alcalin pour neutraliser les résidus de goudron à l'acide et l’acide lui-même.

Traitement alcalin

Il est utilisé lorsque l'huile est fortement usée et il est nécessaire d'éliminer divers acides organiques et éthers. Dans ce cas, il se forme des composés chimiques qui se dissolvent facilement dans l'eau, ce qui rend efficace le lavage ultérieur. Comme mentionné ci-dessus, le traitement alcalin peut agir en tant que l'étape finale de traitement à l'acide, mais peut également servir de procédé indépendant de purification des huiles.

En tant que distributeur officiel de vos installations et filtres pour épuration de l’huile usagée, notre société OOO Intech GmbH (ООО «Интех ГмбХ») trouve sur le marché les acheteurs de votre production, procède à des négociations techniques et commerciales avec les clients sur les accords de livraison de votre équipement, conclue les accords. Dans le cas de participation aux appels d’offres nous rassemblons et préparons toute la documentation nécessaire, concluons tous les accords nécessaires afin de livrer votre équipement, enregistrons la livraison à la douane et effectuons le dédouanement de l’équipement (installations et filtres pour épuration de l’huile usagée), enregistrons le passeport du marché pour les services de contrôle des changes des banques russes afin de permettre des payements en devise étrangère. En cas de nécessité notre société peut accomplir l’espacement de votre équipement dans un site de production existant ou en train d’être construit.

Nous sommes sûrs que notre société OOO Intech GmbH (ООО «Интех ГмбХ») peut devenir votre partenaire et distributeur fiable, compétent et efficace en Russie.

We are always open for cooperation, let’s move forward together!

Nous vous prions de bien vouloir envoyer vos propositions de coopération en anglais.

Яндекс.Метрика